white tip reef shark komodo

Les Requins De Komodo

uel type de requins pouvez-vous espérer voir au Parc National de Komodo ? Avec plus de 400 espèces au monde, il faut visiter beaucoup de destinations différentes pour en voir le plus possible. Combien pourraient être rayés de votre liste après avoir plongé à cet endroit époustouflant ?

 

Requin de Récif à Pointe Blanche (Triaenodon Obesus)

white tip reef shark komodo

tipsy looking white tip by Gregory Lecoeur

  • Taille maximum: 1.6m
  • Statut IUCN: Quasi Menacée
  • Reproduction: vivipare avec une période de gestation de 10-13 mois pour 1 à 6 jeunes tous les deux ans

Le requin de récif à pointe blanche est une des espèces les plus communes en région Indo-Pacifique et peuvent être observés de manière optimale à Komodo aux sites autour de Gili Lawa Laut. Les petits sont souvent cachés sous les coraux à ‘Castle Rock’, ‘Tengah’, et ‘Siaba Besar’. Fait amusant: ils sont l’une des rares espèces de requins qui peuvent pomper l’eau à travers leurs branchies tout en étant immobile.

 

Requin de Récif à Pointe Noire (Carcharhinus Melanopterus)

  • Taille maximum: 1.6m
  • Statut IUCN: Quasi Menacée
  • Reproduction: vivipare avec une période de gestation entre 7–9, ou 10–11, et même parfois 16 mois pour 2-5 jeunes annuellement, bi-annuellement ou tous les deux ans.

Ce requin timide est difficile à approcher mais habite à travers tout le Parc National. Certains des meilleurs sites pour l’apercevoir à Komodo sont ‘Karang Makassar’, ‘The Passage’ et ‘Tengah’.

 

Requin Gris de Récif (Carcharhinus Amblyrhynchos)

grey reef shark komodo

a grey reef shark counting the schooling fusiliers at Komodo’s Crystal Rock

  • Taille maximum: 1.9m
  • Statut IUCN: Quasi Menacé
  • Reproduction: vivipare pour une période de gestation d’environ un an pour 1-6 jeune tous les deux ans

Le plus gros des requins habituellement vus à Komodo patrouille principalement les sites de ‘Castle Rock’ et ‘Crystal Rock’ mais ont également montré leurs nageoires à d’autres endroits.

 

Requin Chabot Bambou (Chiloscyllium Punctatum)

brown banded bamboo shark komodo

a brown banded bamboo shark resting under a coral formation

  • Taille maximum: 1.2m
  • Statut IUCN: Quasi Menacée
  • Reproduction: ovipare

Ce requin donne naissance au plus mignon des jeunes en noir et blanc. Ils sont actifs de nuit mais peuvent être trouvés sous des formations rocheuses en journée. Ils sont parfois vus en train de nager de jour aux sites de ‘Karang Makassar’, ‘Mauan’ et ‘Tatawa Besar’. Les petits ont été aperçus en plongée de nuit au site de ‘Siaba Besar’. Cette espèce peut aussi rester immobile.

 

Requin Chien de Mer de Corail (Atelomycterus Marmoratus)

  • Taille maximum: 70cm
  • Statut IUCN: Quasi Menacée
  • Reproduction: ovipare

Ecrire ce requin dans votre carnet de plongée lors d’une croisière à Komodo est spécial ! Il est relativement rare d’apercevoir ces petits requins timides. Généralement, si c’est le cas, les plongeurs les trouvent dans le sud du Parc à des sites comme ‘3 Sisters’. Pour augmenter vos chances d’en voir un, rejoignez nos voyages spéciaux qui se focalisent plus sur le sud de Komodo.

 

Requin Nourrice Fauve (Nebrius Ferrugineus)

  • Taille maximum: 3.2m
  • Statut IUCN: Vulnérable
  • Reproduction: aplacentaire vivipare (ce qui signifie que les embryons naissent à l’intérieur de la mère et se mangent entre eux)

Des requins nourrices peuvent occasionnellement être vus dans le sud du Parc National de Komodo à des sites comme ‘Fish Market’ où ceux-ci restent normalement cachés dans des crevasses ou au fond jusqu’à la nuit tombante. Tout comme leurs cousins bambou et autres requins épaulettes, les requins nourrices peuvent aussi rester immobiles.

 

Requin Baleine (Rhincodon Typus)

whale shark komodo

the gentle giant and an admirer by Reinhard Dirscherl

  • Taille maximum: 12.65m
  • Statut IUCN: En danger
  • Reproduction: ovipare jusqu’à 300 jeunes qui naissent sur une période prolongée

Etant inoffensif pour l’homme dû à sa diète de plancton, le requin baleine est considéré comme un bon gros géant et peut être facilement approché quand à la surface. Puisqu’ils n’atteignent leur maturité sexuelle qu’à 30 ans, cette espèce est considérée en danger. Toute personne armée d’un appareil photo ou vidéo peut contribuer à la conservation de ces animaux en partageant les photos des rencontres sur le Wildbook. Même s’il est très rare de voir ces géants à Komodo, l’Adelaar organise quelques croisières spéciales en partenariat avec des scientfiques pour nager et plonger avec ces incroyables créatures. Trouvez ces croisières sur notre page d’horaire et réservez votre voyage avant qu’il ne soit trop tard!

 

“Requins Bonus”

Le Parc National de Komodo est plein de surprises et il y a souvent des rencontres inattendues ! A bord de l’Adelaar, des débats pour déterminer quelle espèce de requin était cette ombre au loin n’ont jamais été résolus. Parmi les meilleures surprises rapportées au cours du temps, nous nous devons de lister des requins marteau de passage, un jeune requin tigre se nourrissant de la carcasse d’une baleine morte en surface et, en 2017, un requin grande gueule paradant au nord de l’île de Komodo. Si le plongeur n’avait pas pris cette vidéo, nous ne l’aurions peut-être pas cru!

Les Problèmes de Conservation

Les requins sont sur terre depuis des centaines de milliers d’années. Malgré leur réputation redoutable, il arrive bien plus souvent que les requins soient tués par des humains que l’inverse. Les plongeurs assidus savent que les populations déclinent rapidement à cause de la soupe d’aileron, et, dans une moindre mesure, les suppléments d’huile de poisson. La croissance des requins est relativement lente ; ceux-ci atteignent très tard la maturité sexuelle et n’ont généralement que peu de jeunes. Leur taux de reproduction les rend très vulnérables, surtout à la vitesse à laquelle ils sont péchés et tués. Certaines espèces sont au bord de l’extinction. Etant donné que les requins sont les prédateurs qui gardent nos océans en bonne santé, leur perte serait un désastre écologique.

Même si celui-ci ne comprenait au départ que les îles, le Parc National de Komodo a été créé en 1980. Ainsi que cité dans la liste ci-dessus, beaucoup de requins peuvent être vus à Komodo. Cependant, quand ils sont interrogés sur la question, les pionniers disent souvent qu’il y a moins de requins de nos jours. Malheureusement, les braconniers viennent régulièrement dans le Parc avec de longues lignes pour une prise facile. Ceci est donc un problème global et aucun requin n’est réellement en sécurité.

 

Que Pouvez-Vous Faire?

+ Il y a beaucoup d’organisations à qui faire des donations. Conservation International est une association globale dont les membres vont tout autant sur le terrain qu’ils créent des campagnes de sensibilisation. Nous aimons aussi l’approche éducationnelle de Shark Guardian qui se rend dans les écoles. Faites un peu de recherche et sponsorisez une association dans une région qui vous tient particulièrement à cœur.

+ Allez faire du tuba ou de la plongée sous-marine dans les régions célèbres pour les requins. Si le tourisme booste l’économie, le gouvernement verra les bénéfices de protéger leurs trésors sous-marins en créant des Parcs Nationaux ou Réserves Marines et en imposant des pratiques de pèche plus strictes.

+ Ne mangez pas dans des restaurants qui servent de la soupe d’aileron de requin et informez le responsable que c’est la raison pour laquelle vous choisissez de manger ailleurs, même s’ils ont beaucoup d’autres options.

+ Éduquez à vos amis et enfants sur le tempérament de chiot des requins et les menaces qu’ils subissent. Créer des partisans éduqués ne peut être qu’une bonne nouvelle pour les requins dans le futur.

 

Ecrit par Laura, amoureuse de tout ce qui touche à l’eau, plongeuse passionnée et avocate de l’océan