Parc National de Komodo

EXCURSIONS AU PARC NATIONAL DE KOMODO

Le parc national de Komodo est niché entre les îles de Sumbawa et Flores au milieu de l’archipel indonésien. C’est une zone marine protégée et un site UNESCO qui couvre presque 219.322 hectares et inclût les larges îles de Komodo, Rinca, Padar, Gili Motang ainsi que certaines parties de Flores.

Environ 5700 varans de Komodo peuplent les îles de KomodoRinca. Une excursion à Rinca est considérée comme une des meilleures façons d’apercevoir ces créatures préhistoriques. Les dragons de Komodo sont au top de la pyramide alimentaire, se nourrissant de cerfs, cochons sauvages, buffalos, et parfois des chevaux sauvages. Ils s’attaquent à l’occasion aux humains mais ceci est extrêmement rare…

TOPOGRAPHIE DU PARC NATIONAL DE KOMODO

Le parc de Komodo est constitué d’une chaîne d’îles volcaniques connues sous les nom de l’archipel de Komodo dont la côte est caractérisée par de nombreuses baies et plages (donc énormément de bons sites de plongée!) mais également des falaises tombant abruptement dans l’océan.

Le terrain rocailleux et le climat sec créent un contraste dramatique avec les eaux bleu clair et les magnifiques baies sablonneuses.

Découvrez cette Merveille du Monde à bord de l’Adelaar lors de l’une de nos croisières de 11 jours et 10 nuits parcourant le parc national de Komodo.

Conseils pour les Visiteurs du Parc National de Komodo

  1. Amenez une paire de chaussures de marche confortable, des vêtements flottants en coton et une bouteille d’eau réutilisable pour cette marche qui dure généralement entre une ou deux heures. Cette excursion est considérée facile mais la chaleur et les graviers peuvent s’avérer être un défi selon votre niveau d’aptitude.
  2. Les photographes souhaiteront sûrement préparer leur appareil pour un objectif macro, grand angle ou un téléobjectif au choix.
  3. Il est conseillé familles avec des enfants de moins de quatre ans de rester à bord ou d’admirer les dragons de la station des rangers au lieu de se joindre à la marche complète. Les cris des jeunes enfants ressemblent à ceux d’une proie blessée et stimulent les varans de Komodo.